Macron le banquier qui ne connaît pas l’histoire de l’écu

Cela fait peur ministre de l’économie Énarque qui ne connaît pas le principe monétaire de l’écu première devise Européenne. Elève Macron l’ouvrier l’autodidacte que je suis va donc essayer de vous rappeler les fondamentaux de la politique monétaire commune qu’en temps Qu’énarque vous devriez connaître. Bonnet d’âne sur le chômage, l’économie monétaire et la sécurité pas étant vu les conditions dans lesquelles vous fûte diplômé de l’ENA.Vous président, je m’attends au pire, une promenade de santé pour la chancelière allemande qui défendra ses intérêts à notre détriment soyons en sûr.

Histoire de la monnaie Européenne L’ECU

L’ECU La European Currency Unit, en français Unité de compte européenne (acronyme usuel:ECU, lu comme le mot français écu,code ISO 4217:XEU) a été l’unité de compte de la Communauté européenne avant l’adoption du nom de l’euro, lors du Conseil européen de Madrid en décembre 1995. Cette devise internationale a été créée en 1979, avec le Système monétaire européen(SME), dans le but de donner aux pays membres de la CEE une zone de stabilité monétaire en limitant les fluctuations des taux de change entre les pays membres. Basée sur un panier de valeurs des monnaies nationales cotées sur les marchés et calculé selon la formule mathématique suivante: Soit une monnaie X donnée (pas forcément une monnaie du panier) dans laquelle on cherche à exprimer la valeur d’un ECU. Le taux de conversion est alors défini par :

{\frac {ECU}{X}}=\sum _{j}b(j)\times {\frac {j}{X}} J désigne chacune des monnaies du panier et b(J) est la quantité de monnaie dans le panier.

La valeur de l’écu était par définition plus stable que celle des monnaies qui le composent, la faiblesse éventuelle d’une monnaie du panier étant compensée par la force des autres monnaies (par exemple le Deutch Mark).

Ce principe avait pour effet de niveler la différence des taux de change et de rendre les pays internes à l’espace Européen plus solidaires sur les marchés des devises tout en tenant compte de la différence de parité des devises nationales qui sont le reflet des spécificités économiques de chaque pays.

Par exemple un pays ayant une activité agricole importante ne ressemble pas économiquement à un pays qui est essentiellement tourné vers la productions d’automobiles haut de gammes.

L’ECU a été utilisé comme unité de compte pour les institutions européennes et les banques centrales des pays membres, ainsi que comme monnaie de placement et d’endettement sur les marchés financiers. On pouvait facilement en temps que citoyen français utiliser le Franc et protéger ses économie par des placement du type assurance vie en Euros.

Poids approximatif des monnaies nationales dans la valeur de l’ECU

Monnaie 13.03.1979 16.09.1984 17.09.1984 21.09.1989 21.09.1989 31.12.1998
IEP 1,15 % 1,20 % 1,09 %
NLG 10,51 % 10,13 % 9,98 %
GBP 13,34 % 14,98 % 12,45 %
FRF 19,83 % 19,06 % 20,32 %
DKK 3,06 % 2,69 % 2,65 %
DEM 32,98 % 32,08 % 31,96 %
ITL 9,49 % 9,98 % 7,84 %
BEF 9,64 % 8,57 % 8,18 %
PTE 0,70 %
LUF 0,32 %
GRD 1,31 % 0,44 %
ESP 4,14 %
BEF 9,64 % 8,57 % 8,18 %
DEM 32,98 % 32,08 % 31,96 %
DKK 3,06 % 2,69 % 2,65 %
ESP 4,14 %
FRF 19,83 % 19,06 % 20,32 %
GBP 13,34 % 14,98 % 12,45 %
GRD 1,31 % 0,44 %
IEP 1,15 % 1,20 % 1,09 %
ITL 9,49 % 9,98 % 7,84 %
LUF 0,32 %
NLG 10,51 % 10,13 % 9,98 %
PTE 0,70 %

Par exemple Au 21 septembre 1989, l’écu était composé de:

  • 0,6242 DEM
  • 1,332 FRF
  • 0,08784 GBP
  • 151,8 ITL
  • 0,2198 NLG
  • 3,301 BEF
  • 0,130 LUF
  • 6,885 ESP
  • 0,1976 DKK
  • 0,008552 IEP
  • 1,44 GRD
  • 1,393 PTE.

Passage à l’euro et détermination des taux de change Un règlement datant du 17 juin 1997 fixe certaines dispositions relatives à l’introduction.

Parmi celles-ci, la valeur initiale de l’euro, au moment de sa création officielle (1er janvier 1999), est définie « au taux d’un euro pour un écu » (article 2). Il y est également défini que les taux de conversion entre l’euro et les anciennes monnaies sont exprimés « pour la contre-valeur d’un euro dans chacune des monnaies nationales des États membres participants » et qu’ils  comportent six chiffres significatifs » (article 4).

Au moment du basculement vers l’euro, les parités entre l’euro et les autres monnaies sont déterminées le 1er ou plutôt le 4 (premier jour d’activité boursière) janvier 1999, à partir des taux réels de l’ECU au dernier jour d’activité boursière de 1998, le jeudi 31 décembre 1998. Pour ceux que cela intéresse, je renvoi monsieur Macron au nombreux articles traitant de la première monnaie Européenne, ou aux cours qu’il aurait dû travailler au lieu de dormir ou de faire je ne sais quoi d’autre lorsqu’il usait ses culottes d’énarque au fond de la classe.

0 Partages

Le premier commentaire "Macron le banquier qui ne connaît pas l’histoire de l’écu"

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

*



Choose your Language